J’ai tué mon chirurgien

opération_daddy

Vous ne le savez peut-être pas les amis, mais il fallait que je règle un vieux problème de ménisque, blessure contractée lors d’un match de foot l’an dernier.

Je me suis donc rendu gaiement chez mon petit chirurgien, celui qui m’a déjà opéré pour quelques coquetteries que je me garde de vous dévoiler, afin qu’il procède à une ablation par arthroscopie de mon petit disque articulaire fissuré.

Lors de notre entretien précédant l’intervention, nous avions convenu de la pose d’une énième prothèse bionique me permettant de courir plus vite et surtout d’une indisponibilité de 6 semaines, ce qui me semblait raisonnable.

J’ai donc demandé à être confié aux bras de Morphée pendant que le Docteur Delajoux me charcutait avec ses doigts de fée.

Malgré un réveil pénible, je m’efforçais de montrer que j’étais assez en forme pour que l’on me transfère vite dans ma chambre VIP où m’attendait un remarquable déjeuner concocté amoureusement par le chef réputé Saupiquet.

Puis j’ai profité de la journée, riche en visites des grands de ce monde (Papy The Beat et Madame The Beat), lectures à caractère existentiel (L’Équipe), coups de fil de la plus haute importance (Junior The Beat qui refuse d’aller à l’école) ou consultation d’un kiné qui avait l’idée saugrenue de me faire marcher et de commencer à re-muscler mon quadriceps et mon mollet.

Une journée qui file aussi vite que Ben Johnson sous anabolisants.

Enfin, vint le tour du chirurgien, harassé par les opérations qu’il avait enchaînées entre sa partie de golf, sa séance de ciné et son repas peut-être bien arrosé. Affirmant d’abord qu’il était particulièrement content de lui, il m’a ensuite annoncé qu’il avait préféré me retirer une partie de mon ménisque et de suturer un autre bout abîmé sur lequel aurait craché même un chien affamé. Décision prise alors que je roupillais mais qui présente l’avantage de repousser à plus tard l’arthrose (et d’alourdir la facture sans doute).

J’osais tout de même un :

—   Ça reste 6 semaines sans sport ?

Et là, je me suis senti tel Rhett Butler qui apprend que le cœur de la belle Scarlett O’Hara ne bat que pour Ashley Wilkes. Réponse qui me fit froid dans le dos :

—   non, 4 mois.

—   Une plaisanterie ?

—   Non.

—   Un peu de vélo à vide quand même ?

—   En principe non pour être sûr que la suture tienne. De toute façon on se revoit dans quelques semaines.

Oubliant la douleur et la perfusion de sodium, je bondis de mon lit et me jetai sur l’impudent :

—   On ne trahit pas impunément un Runneur

Avec cette béquille je t’arrache le cœur, Docteur !

 

[Merci pour votre soutien, en particulier celui des twittos]

Publicités

37 réflexions sur “J’ai tué mon chirurgien

  1. Une bien triste épopée, qui fait partie des aléas de la vie. Rappelle toi daddy, tel wolverine ou bien encore tortank dans la saison 2 de pkkemon « ce qui ne te tue pas te rend plus fort ». Même si c’est très dur, il faut réussir à être patient…

    Courage à toi. Et bientôt « runfordaddysknees » aura plus de fan que Rihanna !

  2. Non ! Il n’a pas osé faire ça …
    Ce type est un criminel, encore heureux qu’il ne se soit pas trompé de jambe, au fait, tu es certain qu’il a opéré la bonne jambe ?
    Prends soin de toi, et surtout, ne brusque pas ton retour.

  3. Tu as bien fait, quel insolent ! Faut les remettre à leur place les chirurgiens de temps en temps.
    Courage, #RunforDaddysKnee va te remettre d’aplomb si vite que tu n’auras rien vu passer, tu verras 🙂

    • Je vais ajouter le tien, c’est un minimum ! Merci !
      Dans 4 mois je crois que je repartirai de loin si je me fie à ce que les spécialistes disent sur ce que l’on perd ne serait-ce qu’en un mois. Un autre défi. Mais j’annonce : 2014 c’est courir pour le plaisir. Je ne veux pas me blesser encore en reprenant mal.

      • Il paraît qu’on perd 80% en un mois. En 4 mois ça peut pas être bien pire, hein, vu qu’on peut pas perdre plus de 100%. Je suis sûr qu’en 6 semaines tu aurais perdu la même chose.
        Et puis si ça peut te rassurer, même après 4 mois de vacances forcées tu seras encore plus rapide que beaucoup (dont moi) 🙂

  4. Dans un an et demi au +tard, un collegue chirurgien du tien va m’ouvrir le pied gauche, raccourcir le pouce et ses 2 voisins, etant donné que mon addiction m’a causé un hallux rigidus (si, si) et detruit l’articulation. Juste un an sans marathon.. Le cauchemar , quoi. Je sais, Ca va pas te faire reprendre plus vite, mais…
    I’ll be back !!! .. Et toi aussi !
    (Et c’est de Nietsche, tout ce qui ne te tue pas….)
    Patience, courage ! On les aura. Qui c’est le Patron ????

  5. 🙂
    Ha!! Le foot, le foot!! Ben voila le résultat!
    Tu as bien fait de te mettre à la CAP.
    Tu vas avoir des jambes toutes neufs pour courir en toute liberté.
    Va juste falloir être patient…Bon courage en attendant.

  6. C’est à la lecture de ce bien triste récit que je me conforte dans mon choix de rejet de toutes formes de médecines traditionnelles. Vive mes vieux sorciers et leurs potions magiques ! Je ferai quelques danses vaudous et autres incantations en ta faveur !

  7. Aaah saloperie de petite pute de chirurgien.
    J’aurais proposé de le démembrer, personnellement. Mais bon.
    Courage Daddy! Je me demande si dans quatre mois t’auras l’impression d’être redevenu un débutant toi aussi, ou si tu galoperas à nouveau comme si de rien n’était. Je te fais le bisou magique qui ne guérit rien malheureusement.

  8. A cause d’une entorse je n’ai pas couru deux mois (et deux jours). J’ai survécu.
    4 mois? J’aurai sûrement été de très très mauvaise humeur…
    Bon courage.
    Première visite pour moi ici, je repasserais lire le reste plus tard.

    • L’idée du jour ! J’y avais pas pensé. J’ai bien tenté la perche en jetant une béquille sur le chat qui était en train d’entamer le poisson rouge. Mais y’a encore un tas de trucs utiles à faire !

  9. Courage, vraiment! Ma maman a du arrêter la course à pied 6 mois, donc pour le coup j’ai vu ce que c’était. Fais attention à toi et quand tu seras sur pied tu viendras courir avec tes super chaussettes fluos jusque dans son bureau et tu viendras le défier pour une course, il ne sait pas ce qui l’attend la pauvre chirurgien!

    • 😉 6 mois ça le paraît insupportable ! Je ne sais pas comment je ferais s’il y avait des complications. J’espère secrètement moins que 4 mois mais on m’a laissé entendre que je pourrais être déçu. Mon kiné trouve que ça évolue bien mais ne peut accélérer ses soins à cause des prescriptions du chirurgien (qui doit avoir ses raisons, faisons-lui confiance). Dans l’idéal faudrait être suivi au quotidien et avoir tous les examens possibles comme les sportifs pros.

  10. T’as tué ton chirurgien… Et il l’avait mérité ! 😉 On est avec toi DBT… Tu va nous revenir plus fort, plus fou, plus funcky, plus « DBT » quoi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s