Super-héros

shoes

Courir 5km par jour, c’est facile. Courir 10km aussi. Courir 20km par jour, pas tellement plus dur. Et plus ? Bof.

Pour moi, empiler les kilomètres n’est pas un problème. C’est vrai, c’est comme ça que j’ai appris à aimer la course à pied. Du temps, un peu d’eau, de la musique et je suis bien niché dans mon petit confort.

Tout le monde peut faire ça, il faut juste ne pas s’interdire de le faire, et le faire pour s’en convaincre.

Parfois c’est difficile de se réveiller, de repartir de chez soi, de lancer les premières foulées. Parfois les jambes font mal, les articulations aussi. Mais j’ai dépassé ces types de souffrance depuis belle lurette et si je faiblis, ça n’aura pas la moindre conséquence. Je peux m’arrêter, reprendre ou rentrer. C’est ma liberté.

Je connais 300 types de Runners. Et tous les jours ils m’impressionnent.

Il y a ceux qui sont capables de se lever aux aurores, en forme. Il y a ceux qui ont des facilités à tenir une hygiène de vie irréprochable et pour qui la course à pied les accompagne harmonieusement dans leur vie. Il y a également ceux qui s’occupent des enfants le matin tôt, les conduisent à l’école et partent courir juste avant d’entamer leur journée de travail. Il y a ceux qui se fixent des objectifs, planifient, théorisent et apprennent à mieux se connaître.

Il y a ceux qui ajustent leur lampe frontale et s’engagent dans les champs une fois la nuit tombée. Ceux qui débutent et préparent déjà leur premier marathon.

Il y a ceux qui déclinent et courent le 10km en 35mn au lieu de 33. Ceux qui ont le droit d’avoir le pied sur la ligne de départ. Ceux qui lèvent les genoux plus haut, bondissent, enchaînent le vélo et la natation. Ceux qui ont l’équipement idéal, qui ont le physique, la morphologie, le style. Ceux qui courent le marathon en même pas 3h.

Et il y a ceux qui ne ramènent pas leur fraise, courent pour accompagner un ami qui participe à sa première compétition, font demi-tour après avoir passé la ligne d’arrivée pour aider les autres à finir. Avec le sourire et les mots justes, ceux qui font chaud au cœur.

Je suis un peu mal à l’aise quand je raconte mes petites histoires sur ce blog ou quand je m’exprime sur Twitter. Du plaisir d’échanger sur des expériences pas ordinaires, je crains de passer pour une sorte de super-héros, un égocentrique qui se délecte de votre considération et risque fort de se noyer dans l’autosatisfaction.

J’espère faire preuve d’un peu d’autodérision et compte veiller à vous parler de ma nullité. J’espère aussi vous démontrer l’intérêt que je porte pour votre folie, vos performances, votre organisation et votre passion. D’une part parce que les quelques lecteurs que vous êtes faites surement partie de ceux qui m’impressionnent, et d’autre part parce que j’aime passionnément nos échanges.

On court ensemble quand vous voulez.

Publicités

22 réflexions sur “Super-héros

  1. Je te suis sur Twitter et je ne trouve pas que tu  » t’autosatisfasses « . Tu racontes tes sorties avec beaucoup de simplicité et tu ne dénigres jamais personne, tu as bien le droit de courir 30km facilement et pour le plaisir 🙂

  2. Daddy tu es une star ! Justement depuis que je te suis tu vis ta course sans prise de tête, ironise sur tes sorties, garde la tête froide et prend du recul, toujours avec bonne humeur. T’imagine même pas a quel point votre mini défi avec charlotte je l’ai trouvé énorme. Entre tes 30km et sa motivation a 5h30 pour aller chercher son RP, tout ça partant d’un petit délire, et ben moi ça m’éclate . Ce post est une preuve d’humilité, alors qu’on a un warrior en face de nous. Chacun kiffe son run de la même façon et a la fois différemment : on a un très beau panel de cette diversité et autant de raison d’aimer courir. De beaux hommages en tout cas, on te le retourne gracieusement !

    • J’ai adoré ce défi avec Charlotte, il m’a éclaté et le fait qu’il soit entretenu et mis en scène par toi, le nouveau Don King des pistes de Running, y a beaucoup contribué.
      Et ce que j’aime par dessus tout, parmi tout le panel, c’est l’humanité dans la performance ou le simple effort. On s’éclate, merci pour ça !

  3. Pfeu, toi, un super héro de la CaP ? Il n’y en a qu’un, et c’est CAP’TAIN CAP ! Non mais ! 😉
    Plus sérieusement, on pratique tous la course à pied comme on l’aime, chacun à notre façon. Tu l’as bien exprimé dans ton post. Je suis on ne peut plus d’accord avec ta phrase : « Tout le monde peut faire ça, il faut juste ne pas s’interdire de le faire, et le faire pour s’en convaincre. » C’est totalement ma définition de l’ultra (hé oui, chacun sa pratique). Je me retrouve bien dans ton post en tout cas, et j’apprécie ton ton toujours décalé et plein d’humour.
    Continue de nous faire marrer, avec la course à pied comme « excuses » ou tout autre chose 😉
    Et ouais,o n court ensemble quand tu veux ! 🙂

  4. Pingback: La Ligue des Gentlemen Runners Ordinaires | Pasaprespas

  5. Rah oui ce défi était complètement foufoudingue comme on dit chez moi ! Ecourté malheureusement mais c’était génial, et je dois avouer que tu as un avenir tout tracé dans le rôle de présentateur sportif Kutne 😀
    Et j’te rassure : tu es un super-héros de la course pour moi, mais pas le genre qui énerve et à qui on a envie de jeter des pierres tellement ses perf nous énervent ^^ J’admire ton kilométrage, et que tu le partages avec nous ça motive, je ne t’ai jamais considéré comme un vantard ! Chacun son rythme, sa façon de vivre la course à pied, tout ça forme un sacré groupe de twit’runners ! En plus, grâce à toi je suis passée sous les 1h sur 10km alors je te suis éternellement redevable 😀

  6. Bien sûr que t’es un super héros pour moi…30km en 1 jour, je les fait en tirant la langue en 1 semaine..et encore 😉
    Pour moi, on est tous chacun à notre manière un super héros de la course à pied! Depuis peu je vous lis via twitter et via vos blogs et je m’éclate! mon envie de courir n’est plus en solitaire…j’ai l’impression qu’on court tous ensembles (chacun à son allure, chacun son nombre de kilomètres et chacun son horaire! et c’est ça qui me plait dans la CAP)!
    Continu à nous faire rêver avec ton « bouffage » de kilomètres 😉

  7. Pingback: Charcuterie et Running |

  8. Daddy! Mon héros! Je kiffe (t’as vu je parle le djeun) tes sorties! Quand j’arrive un peu tard sur Twitter et/ou sur Nike+ et que je vois tes kilo défiler, ça me fait halluciner! Et sourire. Tu aimes ça et cela se ressent! Tu mets aussi beaucoup de second degré dans ton discours. Tu es loin d’être un vantard. J’adorerais courir avec toi. C’est quand tu veux;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s